Chantelivre
Bienvenue sur le site des Librairies Chantelivre
Boutique en ligne
Carte de fidélité
Newsletter
 
Nos Événements
Paris
Issy-les-Moulineaux
Orléans
 
PALESTRO
mardi 07 mars 2017

Création théâtre | un projet de Bruno Boulzaguet co-écrit avec Aziz Chouaki | mise en scène Bruno Boulzaguet | avec Cécile Garcia Fogel, Jocelyn Lagarrigue et trois jeunes acteurs issus de l’ESCA d’Asnières-sur-Seine (distribution en cours) | lumières Olivier Oudiou | vidéo Thomas Cottereau | scénographie et costumes Delphine Ciavaldidni | durée env. 1h30


production
Theodoros Group | coproduction Théâtre du Gymnase – Marseille | avec le soutien du Théâtre 71 – SN de Malakoff, de la DRAC Île-de-France

 

Bruno Boulzaguet, metteur en scène français, et Aziz Chouaki, auteur algérien, trouvent le chemin libérateur des tabous et non-dits de la guerre d’Algérie en portant à la scène un documentaire-fiction liant le tragique et le pudique, la grande Histoire et la traversée personnelle.
Soixante ans après, les souvenirs de cette lutte sanglante affleurent comme des blessures mal refermées de part et d’autre de la Méditerranée. La guerre serait encore occultée, on nierait encore la torture, même si plus personne n’ignore sa pratique.

Le 18 mai 1956, vingt appelés français tombent dans une embuscade dressée par des maquisards algériens à Palestro. La répression française brutale s’abat sur cette région kabyle.

Inspirés de ce fait historique et du mutisme de leurs familles, le duo Boulzaguet-Chouaki lève un coin du voile en tissant l’intrigue d’un ancien combattant, témoin de l’embuscade de Palestro, qui laisse à ses enfants un énigmatique testament. La vie insondable et opaque de ce naufragé d’après-guerre attise la curiosité de la fratrie et réinscrit dans notre mémoire une guerre dont on a perdu le sens, comme si les problèmes étaient ceux d’un conflit d’antan, et non ceux d’une cohabitation d’aujourd’hui.

 

 
 
Plus d'informations en cliquant sur ce lien.

Réservation indispensable au 01.55.48.91.00. ou 
billetterie@theatre71.com 

Offre valable dans la limite des places disponibles, 
en précisant le code : CHANTELIVRE/TH71 lors de la réservation.



du 7 au 12 MARS

MAR, VEN 20H30
MER, JEU, SAM 19H30
DIM 16H

 


Le Théatre 71 invite les clients de la librairie CHANTELIVRE 
à venir découvrir ce spectacle au tarif préférentiel de 
14 au lieu de 27 €.
10 € au lieu de 14 € pour les moins de 30 ans


ECLAIRAGES

 

LA GUERRE D’ALGÉRIE › Un héritage entre histoire, mémoire et représentation(s)

La guerre d’Algérie a engendré un héritage complexe, qui va bien au-delà de la simple opposition France-Algérie et de sa (possible) résolution. Avec la création de Palestro, Bruno Boulzaguet et Aziz Chouaki font dialoguer l’Histoire et la fiction avec un souci de transversalité. Leur regard depuis la France et l’Algérie met en fiction théâtrale la duplicité et les conséquences d’un silence maintenu sur l’héritage de ce qui demeure « une sale guerre ». Leurs imaginaires révèlent le refus de transmission des aînés et le poids d’un silence coupable qui a contaminé les générations. Cette rencontre, menée par Jean-Pierre Han et articulée autour de la parole d’historiens, s’ouvrira sur la réalité politique actuelle. Elle offrira, par des lectures choisies et lues par François Leclère, les traces laissées par la guerre d’Algérie dans les textes produits pour se réapproprier et transmettre une mémoire.
› sam 11 mars, 15h à la Médiathèque Pablo Neruda 24 rue Béranger, Malakoff  



FILM
La Bataille d’Alger de Gillo Pontecorvo

avec Jean Martin, Yacef Saadi, Brahim Haggiag, Ugo Paletti, Fusia El Kader | Italie, 1965 | durée 2h03 | nominé aux Oscars / Academy Awards 1967 et 1969 et primé à la Mostra de Venise en 1966

 

Lors de la présentation du film au Festival de Venise de 1966, la délégation française boycotte la projection. Et pourtant, le film reçoit le Lion d’Or.
Sous la pression des anciens combattants et des « rapatriés », il restera censuré en France jusqu’en octobre 2004 malgré quelques diffusions en 1970 et 1971.
Gillo Pontecorvo a le mérite d’avoir cherché à briser les tabous sur la guerre d’Algérie, mais a longtemps été considéré comme un polémiste, voire un idéologue. Son regard franc est particulièrement éclairant. Il se confronte à des images violentes, dérangeantes, mais toujours avec la volonté de montrer les mécanismes d’un combat clandestin collectif qui fi nit, au prix d’une terrible stratégie (la terreur, les attentats), par vaincre l’occupant.
À travers l’histoire d’Ali la Pointe, un Algérien qui entre dans les réseaux 
du FLN, défilent quatre années décisives, de 1954 à 1957. Ce film rigoureux dépasse la perspective historique. Il est avant tout humaniste.

 

› lun 20 mars, 20h30 au cinéma Marcel Pagnol 17 rue Béranger, Malakoff | la projection sera suivie d’une rencontre avec Bruno Boulzaguet, créateur de Palestro | tarifs habituels